Imprimer cette page

Communiqué du Parquet de Diekirch concernant l'enquête en cours contre le groupe de transport et de logistique Jost S.A.
09-05-2017


Dans le contexte des perquisitions qui viennent d’avoir lieu à Weiswampach, le Parquet de Diekirch confirme l’arrestation en Belgique de trois personnes travaillant pour le groupe de transport Jost.  Il est rappelé que d'après la loi toute personne accusée d'une infraction est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie par une juridiction de fond et de ce fait le Parquet de Diekirch n’entend pas communiquer les identités des personnes arrêtées sur le territoire belge.

L’enquête qui a abouti à ces arrestations a été menée en Belgique depuis deux ans. Le Parquet de Diekirch en a été informé et a également fait procéder à une enquête en collaboration étroite avec le Parquet fédéral de Bruxelles ainsi qu’avec un juge d’instruction spécialisé de Liège et les autorités judiciaires ont mis en place une équipe commune d’enquête.

Dès l’année passée, l’Inspection du Travail et des Mines (ITM) avait déposé une plainte auprès du Parquet de Diekirch pour faux décomptes de salaires. Cette enquête a été tenue en suspens afin de ne pas entraver les perquisitions de grande envergure exécutées en date du 8 mai 2017. Actuellement des instructions sont en cours aussi bien en Belgique qu’au Luxembourg, mais également en Slovaquie et en Roumanie.

Les résultats de ces perquisitions sont en cours d’analyse et aucune information supplémentaire ne peut être fournie à l’heure actuelle.